top of page
Rechercher

Philosophie et sophrologie, des clés pour vivre dans ce monde



En ce moment, pour vivre cette situation de crise le mieux possible, les stoïciens pourraient nous être d'une grande aide :


Dans le Manuel, Épictète nous dit qu'il y a 2 catégories de choses : celles qui dépendent de nous (mes pensées, mes émotions, mes désirs) et celles qui n'en dépendent pas (celles qui ne sont pas de mon fait et contre lesquelles je ne peux rien faire).

Si l'ordre des évènements est indépendant de nous, celui de nos pensées est totalement libre.


La sophrologie, comme le développement personnel en général, permet de travailler sur ce qui dépend de nous, à savoir nos émotions et les pensées que nous avons sur les choses.


Dans quel but ?


Devenir plus libres, plus résilients et plus heureux.


Comment ?


En choisissant mes pensées (mes jugements) sur les choses. Ainsi j’oriente différemment mes émotions. Et cela se répercute sur mon corps.

Lorsque je choisis d'avoir une pensée moins négative sur quelque chose, une émotion différente et plus positive en découle. Faites-en l'expérience.


La sophrologie appelle cela le principe d'action positive. Toute pensée positive agit positivement sur le corps et vice-versa. Cette méthode propose d'être responsable de nos pensées et de les vivre dans le corps. Le fait d'incarner une émotion ou une pensée positive renforce le positif et ainsi créé un cercle vertueux.


Et ceci peu importe la situation extérieure.

Notre sentiment de liberté ou de bonheur ne dépend ainsi de rien d'autre que de nous-même.

Comments


bottom of page