top of page
Rechercher

Faire appel à la sophrologie pendant les ruptures de vie

Nous vivons tous des ruptures dans notre vie. Elles peuvent prendre la forme d'un deuil, d'une séparation, de l'annonce d'une maladie grave, ou même simplement d'un changement de vie professionnelle ou d'une naissance (qui peut être vécue dans un premier temps comme une rupture avec la vie d’avant). Elles sont souvent banalisées, alors qu’elles peuvent être dévastatrices.

Ce qui est commun à tous ces événements de vie est la rupture franche, nette et parfois violente avec ce que l'on vivait avant. L'impression de basculer malgré nous dans un autre monde, voire une autre vie.


Si c'est quelquefois le début de quelque chose de mieux, Il y a toujours une phase où nous nous nous sentons comme aspirés, assommés, par ce choc.

Nous en sortons toujours différents.


Souvent en complément d’une psychothérapie qui permet de mettre en mots les souffrances, la sophrologie est un soutien pour le corps et l’esprit dans ces moments de tempête, de doutes, de peurs, de chaos.

Elle peut atténuer les conséquences néfastes de ce choc.


Pourquoi et comment ?


Parce qu'elle permet de prendre des moments d'arrêt, de paix, de suspension durant cette tempête, des moments où l'on peut écouter son corps, ce qu'il endure, et puiser au fond de soi-même pour trouver des ressources, les mobiliser. La sophrologie aide à retrouver ou à trouver l’harmonie entre l’esprit et le corps, mise à mal durant une rupture.

Elle permet aussi d'envisager les nouveaux possibles après ce moment de vie si brutal.


Prendre la décision de faire de la sophrologie dans ce moment, c’est décider d’atténuer le choc, de ne pas perdre le cap, et de se faire aider pour se remettre debout et viser une vie différente et meilleure.





148 vues0 commentaire
bottom of page